Document sans titre Document sans titre
Les Nids, détail. Branchages, nid, écran.


L’installation Les Nids nous montre un ensemble de branchages au sol dans lesquels se logent 5 nids un peu surdimensionnés et réalisés en brindilles, portant en leur centre un écran dans lequel on voit une courte vidéo en boucle.
Dans l’une de ces vidéos, un paysage dessiné au sein duquel une rivière emplie de prénoms coule, change de couleur, passant des tons vert et bleu aux tons rouge et or.
Un peu plus loin une main écrit dans le creux du nid, on s’approche, c’est un court poème d’Apollinaire que récite une voix off ; un oiseau, dont on ne voit que l’ombre n’est pas loin, il chantonne, puis s’envole.
A côté c’est une sorte de puits, un trou profond, sans fin, d’où l’on entend un bruit angoissant et dans lequel des mots tombent en tournoyant.
Ici le nid se fait sensuel et enveloppant, là il se fait effrayant et noir. Ainsi, passant d’un nid à l’autre on se demande s’il faut rire ou pleurer, s’angoisser ou se détendre. Le cheminement n’est pas aussi aisé qu’il y paraît, les branchages relient les nids autant qu’ils forment une petite barrière.




Les Nids, détail. Branchages, nid, écran.


Les Nids, détail. Branchages, nid, écran.


Les Nids, détail. Branchages, nid, écran.